• Bien que pas très convaincu d'aboutir à quoique ce soit d'achevé, le Loup s'est dit qu'il fallait bien nourrir son blog avec un peu plus que du vent et des flocons de neige.

    Ci-joint donc quelques archives et dessins plus récents, tournant autour d'une période que j'approfondis peu à peu (la fin de l'Antiquité) et que je cherche à illustrer.

    Recherche de personnages

    Ci-dessus (cliquer pour voir plus grand, à la romaine) des recherches faites au bic de quelques représentations impériales romaines, à partir desquelles je voudrais parvenir (...un jour peut-être...) à représenter certains personnages historiques.

    Le résultat est cette (première) esquisse de mon personnage, savoir Sa Majesté Impériale Valentinien Ier (pour au moins vous le situer, autour 370 de notre ère, ne me demandez pas plus de précision, je n'ai pas l'intention de faire un cours d'histoire ici...).

    Recherche de personnages

    Je me suis inspiré pour la forme du visage de monnaies le représentant (en tenant compte que dans beaucoup de cas ces monnaies étaient très stéréotypées), et aussi d'un autre empereur, un peu antérieur ; mais lorsqu'on connaît le flou artistique qui règne en matière d'identification des statues et des représentations de cette époque, je pense pouvoir me payer cette liberté. La raison en est que nous avons affaire à un caractériel (il est d'ailleurs mort d'une attaque due à une trop forte colère) réputé pour sa sévèrité, voire sa cruauté (à relativiser dans cette époque aussi charmante que la nôtre en matière de douceur), ce que j'ai tenté de rendre à travers des traits durs et anguleux.

     

    Recherche de personnages

    On dit qu'il aimait se faire voir en compagnie de fauves... Pour ma part j'interprète ceci comme un beau coup de pub visant à imposer l'image d'un empereur terrible... Un minimum pour régner sur les habitants aussi indisciplinés et versatiles qui peuplaient l'empire.

     Je n'ai pas encore bien défini son profil... Mais je lui veux des mâchoires et un menton proéminent.


    2 commentaires
  • Outre notre empereur romain tardif Valentinien Ier, (non ce n'est pas le lien wikipédia, mais juste interne au blog) je cherche également à représenter divers membres de son auguste (c'est le cas de le dire) famille, ce qui n'est pas toujours simple car vous aurez noté que l'invention de la photo d'identité ne remonte pas jusqu'au IVème siècle...

    J'ai regardé dernièrement le remake plus récent du Choc des Titans (le Loup est toujours très à jour en matière de film, à quelques années prêts), que j'ai trouvé assez sympathique au demeurant. Il est vrai que l'actrice jouant le rôle de Io (je me demande pourquoi il ont voulu absolument remplacer Athéna par cette dernière... mais je Mégare et j'en perds mon latin) y était pour beaucoup (dur de suivre mes digressions hein ?).

    La forme bien caractéristique de son visage a titillé mon crayon, et grâce à Internet il m'a été facile de trouver un modèle...

     

    Recherche impératrice...

    Par rapport à mes esquisses de Valentinien, rien à voir : ici je travaille à partir d'une photo, alors que l'empereur sort peu à peu de mon imagination à partir de pas grand chose.

    Vu que les figurations d'impératrices sont encore plus rares pour cette époque, j'ai le choix : peut-être s'agira-t-il de la seconde femme de Valentinien, Justine, à moins que la parenté de forme du visage n'en fasse sa fille, Galla (qui fit tourner la tête à l'empereur Théodose, mais c'est une autre histoire) ou encore sa petite fille Galla Placidia... 

     


    4 commentaires
  • Allez, une petite mise en activité de perso...

     La Louve face à la Louve

    Un haut dignitaire impérial serviteur de la Louve romaine désarmé en pleine chasse par une Louve de Gaule, quelque part dans une forêt automnale de l'Est des Trois Gaules.

    Manquerait plus que j'ai le courage de coloriser tout celà, mais vu le temps que cela m'a pris jusqu'ici, je ne peux rien promettre...

     


    votre commentaire
  •  

     Two Steps from Hell - "Jump"

    Après le père, voyons le fils... Je vous avais parlé un peu de Valentinien Ier du nom, voici un épisode de la vie de son fils aîné, Gratien. Pour tout dire, c'est l'avant-dernier épisode.

    Nous sommes à l'été 383, les moissons jaunissent sur les routes des Trois Gaules (cliquer sur les dessins pour voir l'ensemble).

    Gratien fuyant la bataille de Lutèce

     Le jeune successeur de Valentinien a vu se lever un usurpateur, Maxime, sorti avec son armée de l'île de Bretagne. Gratien avec les forces impériales, le rencontre devant Lutèce... Mais c'est pour mieux être trahi par l'ensemble de ses troupes !

    Seuls lui demeureront fidèles trois cents cavaliers alains, des barbares nomades enrôlés pour en faire sa garde personnelle ; l'empereur déchu galope maintenant en direction de Lugdunum, Lyon, et de son funeste destin : on parviendra à le séparer de son escorte et à l'exécuter.

    C'est donc une représentation de ce moment où tout est encore possible, juste avant que...

     

    Gratien fuyant la bataille de Lutèce

    Désormais il est extrêmement dangereux de brandir l'étendard impérial, hier encore acclamé par la foule.. Les portes des villes sujettes se ferment les unes après les autres, sans offrir d'abri au Prince abandonné.

     

    Gratien trahi, fuyant la bataille de Lutèce

     Seul veille encore, fidèle parmi les fidèles, le commandant de la garde alaine, roi parmi les siens.

     

    Gratien fuyant la bataille de Lutèce

    Gratien, une moue de dépit au lèvre, devine-t-il que sa fuite est désormais sans espoir, ou espère-t-il encore rejoindre la cour de son frère à Milan, voire demander de l'aide à Théodose, l'empereur d'Orient ? 


    votre commentaire
  •  

     The Voice - Eimear Quinn

    (Cliquez sur les images pour faire un zoom)

    Valentinien Ier... Nous sommes peu après l'époque du règne de Julien, dit "l"Apostat" qui s'était opposé au mouvement de conversion entamé sous Constantin, au début de ce IVème siècle.

    C'est le temps du crépuscule d'une Antiquité méditerranéenne qui s'essouffle sous la pression de tumultueux peuples barbares plus jeunes, venus du Nord. 

    La Basilique impériale

    Des forces nouvelles travaillent l'Empire. Souvent antagonistes, s'affrontant, s'amagalmant parfois... Entre la Vieille Tradition, et la Nouvelle, la lutte bien sûr prend des aspects religieux, rituels, politiques, et militaires, mais elle passe d'abord dans l'esprit et torture les âmes.  

    La Basilique impériale

     L'empereur n'y échappe pas, qui doit non plus seulement trancher entre tenants de l'ancienne religion civique des sénateurs de Rome et les prosélytes du Christ, mais aussi, parmi même ces derniers, entre des tendances divergentes et fortement antagonistes.

    La Basilique impériale

     Au milieu de ces tempêtes, Valentinien tente de maintenir un cap où c'est le salut de l'Empire qui prévaut, mais cela n'est guère facile... et on ne sait plus trop quel Esprit souffle sur ces temps... 

    La Basilique impériale

    ...Mais les cataclysmes ne commenceront à sérieusement et définitivement lézarder ce monde qu'après la mort, trop rapidement advenue, de notre empereur. 

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique