• Merci, M. Poirot !

    Merci, M. Poirot !
    U
    n titre a retenu ce soir l'attention de votre lupin(1) serviteur, qui une fois n'est pas coutume va discuter télévision et actualité.

    Si, si il fait parfois avec son temps le Loup.

    Tout en sachant qu'il s'adresse à un vide intersidéral il sait malgré tout que tout mouvement entamé en apesanteur se poursuit indéfiniment tant qu'il n'a pas reçu un mouvement inverse. Ainsi peut-on lancer une sonde dans une direction dans l'espace, il n'est théoriquement besoin que de la poussée de départ pour qu'elle continue son chemin tranquillement, jusqu'à ce qu'elle rencontre une force quelconque de gravité qui l'attire à elle.

    Un gros délire digressif ^^ juste pour dire qu'une idée lancée un jour atterrira bien quelque part, même si il faut patienter quelques éternités pour cela.

    Revenons à notre détective belge. Le titre dont je vous parlais au début était «Hercule Poirot, c'est fini !», et en l'occurence, étant donné que le faire-part de décès d'Agatha Christie ne date pas d'hier, il s'agit de l'Hercule finaud adapté pour le petit écran... Pas n'importe lequel s'il vous plaît. Il y a eu quelques adaptations diverses et variées mais celle qui m'a accroché sans aucune hésitation reste l'inimitable moustache de chat de l'acteur David SUCHET.

    "Il fait avec son temps", tu parles ! Vu la dégaine de son héros la définition de "l'actuel" chez le Loup prend quelque peu du plomb dans l'aile.

    Bon d'accord, même dans les années 20-30 monsieur Poirot (sujet belge, et pas citoyen français s.v.p, ce qui explique peut-être que ses qualités de détectives soit reconnues outre-Manche) fait décalé d'une guerre. Il a d'horribles défauts qui lui permettent d'entrer en compétition avec les plus impeccables, hautains et flegmatiques aristocrates britanniques, est un célibataire endurci fier de ses manies souvent ridicules et n'a pas une trop petite considération de son génie personnel...

    En réalité c'est justement ce qui fait le charme du personnage, beaucoup plus humain qu'un Sherlock Holmes par exemple. Outre cet aspect, il y a tout un effort de reconstitution soignée des années folles qui mérite le coup d'oeil.

    Cela me rappelle la fois (ça y est le Loup sort sa canne, se place dans le fauteuil du grand-père près du feu et va se mettre à faire le conteur...) non mais rassurez-vous ce sera fort court. C'est juste qu'il y a quelques années (c'est toujours bien de ramener loin dans le passé) j'avais l'habitude de prendre le train dans une gare dont la façade sur les quais et la couverture métallique dataient de ces époques légendaires d'avant les dernières guerres. Aucun effet sur moi, autre que la désespérante attente des rames en retard... Jusqu'au jour où, ô apparition, je vis rangé sagement à quai et attendant le voyageur...

    L'Orient-Express !

    Certes les wagons-lits de la fastueuse compagnie du même nom n'étaient pas (faut pas trop en demander quand même) attelés à une de ces splendides et orgueilleuses loco à vapeur, mais leur seule vue a suffi à mettre en valeur et à soudainement me faire apparaître toute la munificence de l'architecture ferroviaire qui m'entourait pourtant quotidiennement. Je n'avais jamais remarqué ces tête de lion en bronze plaqués sur les poutres de métal boulonnées au-dessus de ma tête, ni les sculpture rythmant le dessus du mur de la station. Une ambiance renaissait sous mes yeux ébahis (quatre notes de lyre en accompagnement) et devinez quoi ?

    C'est la même que j'ai retrouvé dans cet Hercule Poirot là. L'art de mettre ensemble des architectures, des styles de rues, des véhicules et des costumes pour faire revivre une époque, peut-être même plus vraie que nature.

     Mais si le Loup tenait à parler de ce sujet, et tout ce préambule ne servait qu'à masquer le fond de sa pensée devenue aquiline (ça se dit ça ?) c'est qu'il voulait souligner ce qui fait aussi la spécificité de cette série télévisée. Même si l'atmosphère de certains épisodes est parfois (très) sombre, il y quelque chose qui fait la différence, et que M. David Suchet, l'acteur donc qui incarne notre, enfin mon, héros, tirant sa révérence comme on dit, et arrivé proche des 70 ans... Bon où j'en suis déjà ?

    L'acteur a donc prononcé une phrase que je me permets ici de reprendre texto de l'article en question (c'est très bien dit donc je recopie en l'adaptant quelque peu comme un perroquet savant, mais bon l'auteur est cité et le ci-présent blog est tout ce qu'il y a de plus non-officiel) :

    « Les fictions policières ont complètement changé (...). Elles sont devenues très sombres et extraordinairement violentes. Mais ce n’est pas le monde d’Agatha Christie et le fait qu’Hercule Poirot soit si populaire veut dire beaucoup sur le public : il n’a pas besoin de tant de sexe et de sang. »

    Voilà c'est bien dit, et cela mérite d'être répété quitte à être envoyé dans l'espace pour rebondir sur une antenne de martien. Même si Agatha Christie est malgré tout parfois tordue dans ses romans, ce que j'apprécie très fortement dans cette adaptation pour l'écran, c'est sa retenue, chose devenue très très rare aujourd'hui et qui fait que le Loup, somme toute, n'aime la télé (et la "culture" dite de "loisir" en général) que de très très très loin, et qu'il a tendance à prendre une lorgnette pour l'aborder.

    Pour tout vous dire c'est l'ultime série policière qui trouve encore grâce à mes yeux (elle date de 1989 !), et il y a longtemps que je ne connais plus les séries bouchères actuelles autrement que par ouï-dire, ce qui me suffit amplement. Mais c'est juste l'avis d'un extra-terrestre et il vaut ce qu'il vaut...

    (1) C'est le nom d'une plante mais c'est aussi l'herbe au loup après tout ! 

    --------

    Et puisque je ne parviens plus à placer un lien dans le texte, je vous donne ici l'adresse de l'article en question :

    http://www.programme.tv/news/series/78413-hercule-poirot-cest-fini/


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Mars 2014 à 15:49

    L'autre jour je me faisais justement une drôle de réflexion sur la violence, que ce soit au cinéma ou à la télé. Quand j'étais plus jeune je trouvais ça assez « cool », et je pouvais regarder des films comme « L'Exorciste » ou « Une balle dans la tête » sans broncher du haut de mes 14 ans. Aujourd'hui bizarrement, je me sens gênée de voir des scènes parfois moins violentes que ce que j'ai déjà pu avaler, et je trouve triste que les jeunes trouvent ça aussi cool que moi à l'époque. Bizarre, non ? Des séries tout en retenue, honnêtement je n'en connais pas. J'ai été voir « 300, la naissance d'un Empire » dernièrement et bouh... Ça ne m'a pas choquée à proprement parler, mais honnêtement  balancer du sang et du sexe à gogo pour amuser les foules, j'ai du mal à comprendre...

    Bon, je vais pas jeter de pierres, j'écris des trucs pas très reluisants non-plus. Mais quand même, des fois je m'interroge quant à ce goût prononcé pour les éclaboussures salissantes et surtout gratuites... Quand on pense qu'à sa sortie, Terminator 2 avait déclenché une polémique parce qu'il était interdit aux moins de 18 ans... et là... les gros plans sur des têtes qui tombent ou qui éclatent ne semblent déranger personne, j'en reste baba.

    2
    Mardi 11 Mars 2014 à 18:48

    Pour résumer : du pain et des jeux.

    Tu ne t'es pas fait une "drôle de réflexion", tu as juste pris un peu de recul. A 14 ans c'était dans mes dessins que j'étais violent, mais je n'ai jamais accroché à la violence à l'écran.

    Je suis un fanatique de l'Antiquité, mais je n'irais voir aucun de ces nouveaux péplums (pourtant de mieux en mieux reconstitués) qui sortent désormais à foison. Tout est prétexte à nous habituer à toujours plus d'ultraviolence. Et oui, après tout, Terminator 2 était déjà violent, ce qui fait que je ne l'apprécie plus comme à l'époque de sa sortie.

    De toute façon plus ça va et plus je m'éloigne de tout ces trucs. Quitte à passer pour parano, je te l'affirme : il y a une volonté non seulement de nous abêtir, mais aussi de nous rendre sauvages et barbares, toujours plus perméables aux (mauvaises) passions, plus fragiles mentalement et plus réceptifs à la soumission au système qui est presque totalement perverti. Je n'ai plus trop peur de l'affirmer, c'est tellement visible de jour en jour...

    Merci de te remanifester en tout cas !

    3
    Jeudi 13 Mars 2014 à 14:49

    Ben moi qui suis assez féministe je t'avoue que je reste dubitative devant certains choix. Notamment, j'ai l'impression qu'on cherche de plus en plus à faire passer des délits tel que le viol pour des incidents anodins. C'est valable pour le film cité plus haut comme c'est valable dans les jeux vidéos récents. Je crois que le nouveau Tomb Raider commençait par une tentative de viol sur Lara Croft, et tous les magazines de jeux vidéos y allaient de leur « c'est sombre mais tellement excitant ». Ah bon ? Bon ben d'accord. La violence c'est pas grave, ça fait partie du quotidien alors, si tu le dis.

    Mais oui c'est tout à fait ça. Du pain et des jeux.

    4
    Jeudi 13 Mars 2014 à 21:26

    J'ai eu l'occasion de lire un article au sujet de cette dernière mouture de Tomb Raider. Il n'a y a pas besoin d'être féministe ou autre pour être outré à juste titre d'une telle saloperie (je me permets un écart inhabituel chez le Loup mais je réserve justement ce genre de langage pour des cas comme ça).

    Il n'y a plus qu'une seule réponse : boycott. Et je sais que les adeptes des jeux auront beaucoup de mal à s'en extraire.

    Sais-tu que notre cher supermachin européen a fait entrer de manière très officiel dans le calcul du PIB des pays membres (à partir de je ne sais plus quel date effective) les trafics en tout genre (drogue, proxénétisme, et j'en passe). La raison : les pays (notamment de l'Est) les plus adeptes de ce genre d'activités désormais ouvertement "commerciales" vont soudainement booster leur PIB et du coup, non seulement ne pourront plus bénéficier de certaines aides mais au contraire pourront même participer à l'effort financier de la "con-struction européenne" (oh mince une césure mal placée...)

    Cite-moi une autorité politique ou morale que cela aurait troublé (j'aimerais bien qu'il y en ait une) ?

    Sais-tu qu'il est de plus en plus probable que les USA vont avaliser et légaliser le narcotrafic dans le but de le taxer ?

    C'est ce qu'ils appelle la croissance. Le progrès. La sortie de crise...

    (discussion ouverte...)

    Bon je suis désolé je ne te mets pas de liens justificatifs, j'ai vraiment la flemme, mais si tu fais une petite recherche tu verras que je n'invente rien, malheureusement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :