• L'Ile de la Déesse

    Qui connaît les péripéties des négociants russes et de leurs auxiliaires sibériens sur les mers arctiques du détroit de Béring, au temps où les Américains luttaient pour leur Indépendance ? Bon, d'accord, peu de gens. Peut-être avez-vous entendu parler des trappeurs canadiens qui chassaient le castor pour sa fourrure ?
    On approche.
    Ici ce ne sont pas les castors, mais les phoques.
    Récapitulons. Des chasseurs de phoques russes à la recherche d'une île mystérieuse, perdue dans d'éternelles brumes froides, mais connue par des légendes indigènes pour être le royaume de ces animaux. Une ambiance de fin de terre, d'au-delà de civilisation, un peu dans le style de "Danse avec les Loups".
    Et un livre puissant.

    J'apprécie l'auteur, Georges Blond. Il est sans doute oublié aujourd'hui, mais ce qu'il a à dire reste éternel. C'est un homme qui a vécu, un marin qui a souffert et fait la guerre, un écrivain et un historien.
    Ces récits sur la Seconde Guerre peuvent parfois lasser, à force de détails. Mais lorsqu'il en vient à la Nature brute, et au comportement des êtres humains face à de terribles épreuves, j'estime qu'il est excellent.
    Il parvient ainsi à nous faire ressentir la force et la violence des éléments naturels, sans fard, mais dans toutes leurs splendeurs et leurs duretés. Le puissant phoque Ogloph devient un acteur à part entière, dont la scène est rejouée de générations en générations, jusqu'à l'arrivée de l'homme...

    Le riche armateur yakoute, Kurgan, qui est aussi chamane et son extraordinaire don d'allier pragmatisme et philosophie.
    Le cosaque déchu Artamon Vassilievitch Adachev, gouverneur de Petropavlovsk, sorte de ville maudite et dernier bastion de la sainte Russie.
    La princesse chinoise Tsao-Hi, parlant en français pour se faire comprendre du héros (mais est-ce lui le héros, ou bien la Nature elle-même?) de l'histoire, Shayffrin, pourtant russe, dans la mystérieuse ville impériale de Maïmatchin...
    Il y a là des personnages d'une grande richesse, dignes d'un grand roman d'aventure, qui sont le pendant humain de l'âpreté arctique de l'Ile.
    Et tout ceci, Georges Blond l'a mis en scène à partir de faits bien réels.
    Le plus surprenant (et peu rassurant) est encore le destin que l'Etre Humain a réservé à cette île...
    Je n'en dirais pas plus...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Mars 2009 à 22:52
    Ca donne envie quand tu en parles, dans tous les cas je vais essayer de trouver cette oeuvre qui est une véritable leçon de vie !!
    Bonne nuit l'ami canin
    2
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Lundi 2 Mars 2009 à 18:18
    Cela vaut le détour. Pour ma part je l'ai trouvé d'occasion en chinant un peu...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :