• Entretien Confidentiel III

    C’est ainsi qu’en ce début de semaine, je me promenais tranquillement dans les rues de la ville encore à demi assoupie, ce qui me permit d’apprécier le calme et la tranquillité du petit matin, avant les embouteillages et le bruit. Je ne croisais que quelques employés de la voirie emmitouflés en attendant que l’aube automnale cède la place au soleil.
    Ce fut une excellente thérapie et j’arrivais frais et dispos à la librairie où la clarté brumeuse du petit matin donnait un air encore plus intime au lieu. Une bonne odeur de café flottait dans l’air, ainsi que celle de croissants chauds.
    Claude Séverac, d’une élégance toujours distinguée s’appuyait sur son bureau, une tasse fumante à la main.
    « Vous êtes parfaitement à l’heure. Vous tombez à pic pour le café, si vous aimez cela bien entendu. »
    J’acceptais avec joie (même si je venais d’en prendre un ce matin) et dévorais du même coup un de ces magnifiques croissants.
    « C’est très gentil à vous d’avoir pensé à moi. Je comprends que si un tel parfum sort le matin de votre boutique, vous n’ayez pas besoin de faire de publicité pour attirer les clients. »
    Claude partit d’un grand sourire.
    « Il faut savoir commencer sa journée dans un bon état d’esprit. Ce n’était pas trop difficile de se lever ce matin ?
    - L’impatience à l’idée de ma première journée m’a aidé. Et puis je dois reconnaître qu’il est vraiment très agréable de circuler en ville à cette heure-ci.
    - Cela fait aussi parti de cet état d’esprit. Maintenant vous êtes calme et serein, et prêt à entendre à la fois les livres, mais aussi les personnes. Vous verrez. Vous apprendrez vite si vous êtes aussi sensible que je le crois. »

    J’avoue que sur le moment je ne compris pas très bien ses réflexions. La matinée passa tranquillement, au rythme du tic-tac d’une vieille horloge qui sonnait les heures et les demi-heures. Il n’y eu pas l’ombre d’un client, et je passais mon temps à prendre connaissance des ouvrages, à les replacer, à les reclasser. Il y avait là un fouillis que je n’arrivais pas à faire correspondre à l’impression nette et impeccable que laissait transparaître Claude. Elle (j’avais de plus en plus tendance à lui donner un caractère féminin) ne me fit aucune remarque, se contentant de sourire, entrant et sortant les bras chargés de livres de l’arrière-boutique au sous-sol, qu’elle ne m’avait pas encore fait visiter, réservant cela pour plus tard.
    Enfin un vieux bonhomme entra. Il ne semblait pas trop savoir quoi chercher, et je me reconnus tout à fait dans ce chineur qui fouinait à droite et à gauche sans au fond se décider pour quoi que ce soit. Il passa bien une demi-heure, je m’en aperçus au carillon de l’horloge, nous gratifia d’un « merci, au revoir » et repartit sans rien avoir acheté.
    Claude redescendit dans ce mystérieux sous-sol par l’un des deux escaliers, prenant soin d’en refermer le cordon qui en interdisait l’accès au public. Ce nouveau mystère commençait à me titiller. Pourquoi cette espèce de cave dont les entrées ressemblaient à celles de salles de cinéma était-elle ainsi fermée aux clients ? Je résolus de le lui demander à son retour.
    Ce fut assez long mais je pus enfin voir sa fine silhouette remonter les marches abruptes.
    Elle posa un livre sur son bureau et j’hésitai un instant, comme si lui poser une telle question aurait eu quelque chose d’indécent. Enfin, je trouvai la force de l’interroger.
    Mais elle ne me répondit qu’évasivement, un sourire en coin.
    « Plus tard. Vous aurez l’occasion d’en savoir plus là-dessus, mais plus tard. »

    Ce nouveau mystère ne fit qu’attiser plus encore ma curiosité. Nous repartîmes à midi sonnante pour prendre notre déjeuner chacun de son côté.

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Février 2009 à 04:11
    Quel suspens, j'espérais tant qu'à la page 2 se trouverait la suite de cet étrange incipit...
    Amoureuse de mystères, de livres et de personnages ambigüs, tout cela ne pouvait que me happer!
    As-tu écrit la suite? Ou est-ce, comme un trop grand nombre de mes propres textes, malheureusement inachevé?!
    2
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Lundi 2 Février 2009 à 09:49
    Tu m'as appris un terme, celui d'incipit, que j'ignorais.

    Pour répondre à ta demande, j'aimerais bien qu'il y ait une suite à cette histoire, mais si ce début fut très facile à écrire, je ne sais toujours pas ce que cache l'arrière-fond de cette étrange librairie.

    Il m'arrive lorsque je ne parviens pas à terminer une nouvelle, d'avoir envie de mettre en scène d'autres personnages dans d'autres lieux et d'autres époques. J'écris jusqu'à ce que l'inspiration s'épuise.

    L'histoire donc attend.

    Mais ayant déjà constaté qu'un récit pouvait aboutir des années plus tard; je suis sûr que quelque part la suite est déjà là, mais que je ne parviens pas à l'entrevoir pour l'instant.

    Cela peut sembler farfelu, mais puisque toi-même tu écris, tu dois en gros comprendre ce que je veux dire (car tes textes sont inspirés, n'as-tu pas rencontré en quelque sorte ta Muse ou ta Fée ? Quelque chose me dit que tes textes ne resteront pas toujours inachevés...).

    En tous les cas merci de tes commentaires, trop peu de gens viennent dans ces rubriques de textes (je le comprends, ce n'est pas évident de se concentrer)   ! 
    3
    Lundi 2 Février 2009 à 21:06
    Je comprends parfaitement ce que tu veux dire, et ô combien de fois ai-je ressenti la frustration après avoir écrit une dizaine de pages d'une nouvelle que je sentais si prometteuse et que seul le feu sacré de ma Muse avait dicté, en me rendant compte que finalement, je ne savais absolument pas où aller ni que faire de ce début d'histoire pourtant si inspiré!
    J'ai dans mes placards des tas d'histoires qui cherchent encore leurs fondements, leurs développements, et parfois même juste leurs fins, mais je désespère parfois de leur trouver un jour un véritable devenir!
    4
    Kiru Loup Profil de Kiru Loup
    Jeudi 17 Février 2011 à 11:52

    Quand je passe par ici je regrette de ne pas y venir plus souvent! A chaque fois je tombe sur des... trucs, intéressant et qui me donnent envie de lire la suite! Dommage pour moi qu'elle n'y soit pas!

    Bref ce petit début est très engageant et captivant. Ne sachant pas tellement écrire à la première personne j'apprécie d'autant plus les récits qui l'utilisent!

    J'attend donc impatiemment une suite, qui j'espère arrivera bien un jour!

     

    5
    LoupdesNeiges Profil de LoupdesNeiges
    Vendredi 18 Février 2011 à 19:58

    Cela me fait bien plaisir de te voir ici Kiru ... Reviens farfouiller autant que tu veux, ce blog est un peu conçu comme un grenier où j'espère qu'on puisse parfois trouver de -bonnes- surprises.

    Je ne demanderais pas mieux d'avoir l'élan de continuer cette histoire, mais les idées manquent. Quant à écrire à la première personne, cela n'est pas bien difficile, c'est même une pente que j'aurais tendance à dévaler un peu trop facilement.

    Bon en ce moment c'est le calme plat ici où je ne fais plus bouger grand-chose, aussi j'apprécie d'autant mieux qu'on continue malgré tout à manifester de l'intérêt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :